La tarot d’Osho : une clé pour dialoguer avec l’âme

Pour ceux qui sont à la recherche de leur « moi profond », le tarot d’Osho est une méthode très pratique pour y parvenir. Par l’intermédiaire des lames utilisées dans ce domaine, les réponses sont instantanées. En effet, l’inconscient a de multiples messages à faire passer sans que l’on y prête une réelle attention. Le tarot zen frappe directement sur les points sensibles afin d’être confronté à soi-même. Le tarot d’Osho participe largement dans le développement personnel de chacun.

Historique : Le topo sur ses origines

Osho Rajneesh est l’initiateur de la pratique du tarot zen. Chercheur expérimenté dans le domaine du développement personnel et du bien-être, il a analysé plusieurs facettes du spiritualisme comme l’hindouisme, le bouddhisme et le christianisme afin de concevoir un jeu de tarot unique. Les interrogations que l’on peut poser au tarot d’Osho sont nombreuses et il met en avant toutes les réponses que l’on nie en l’occurrence. En effet, on cherche souvent à échapper à une réalité que le tarot d’Osho confirme. Il est alors utilisé dans divers domaines de la vie au passé ou futur. Pour ce faire, on peut choisir de tirer une carte après une question bien définie.

Fonctionnement : les principaux constituants

Le tarot d’Osho possède quelques ressemblances au tarot traditionnel. La différence réside dans la présence d’une carte sans nom. On rencontre généralement 56 arcanes mineurs et 22 arcanes majeurs. Les arcanes mineurs sont classifiés en suivant ces quatre éléments : l’eau, le feu, les nuages et l’arc-en-ciel. Et les arcanes majeurs entrevoient le moi intérieur et la spiritualité de chacun. La carte sans nom indique la liberté de choisir une autre finalité dans ses actions, soit de tracer son propre chemin pour l’avenir.

Interprétation simple des lames

L’interprétation du tarot d’Osho est basée sur deux concepts. Le premier provient d’Osho en personne et le second est transmis par la lame. Dans un premier abord, on est confronté à l’image d’une lame très peu explicite : source de lumière ou de noirceur. La méditation est souvent une étape cruciale et prérequise. Par la suite, les images qui figurent sur les lames permettent d’avoir un meilleur dessin. En effet, ces représentations indiquent des symboles puissants clairs et concis. Les couleurs présentent sont également très significatives. Après un certain temps, la méditation n’est plus nécessaire, puisque les ressentis arrivent naturellement. De cette manière, il est plus simple d’intercepter les diverses révélations lorsqu’on tire une lame du tarot d’Osho.

Le tarot de l’amour, une aide aussi en cas de rupture
Les chemins de vie en numérologie